Menu Horizontal Haut

Rss

Covoiturage

Allo match

Vidéos

Scans

Forum

Contact

Site

Confidentialité

FCNhisto.fr - Accueil

Historique du FC Nantes depuis 1943

Flux rss

Menu Vertical Saison

Menu Vertical Divers

Menu Vertical Divers

 

 

Non-au-racisme.com

 

 

 

 

 

 

 

CETTE ANNÉE LÀ : 2008-09

 

 FCNhisto.fr Retour page précédente

 

<<< saison précédente

saison suivante >>>

 

 

Le 14 juin 2009

 

FC Nantes 2008-09

FC Nantes : résumé de la saison 2008-09

Saison 2008-09 (Ligue 1)

 

Le groupe : Abdoun (22), Alonzo (27), Babovic (15), Bagayoko (26), Bekamenga (27), Capoue (23), Da Rocha (33), Das Neves (4), De Freitas (28), Djordjevic (19), Dossevi (10), Douglao (4),  Faty (26),  Goussé  (1),  Gravgaard  (14),  Guillon  (15),

Heurtebis (8), Keserü (9), Klasnic (28), Lusinga (1), Maréval (31), Moullec (24), N'Daw (32), N'Dy Assembé (6), Pierre (34), Poulard (21), Rodelin (6), Tall (12) et Vainqueur (17).

Entraîneur : Michel Der Zakarian  /  Elie Baup.

 

Le FC Nantes retrouve l’élite après une saison au purgatoire. Le travail dans l’urgence n'a jamais laissé de place pour des investissements sur le long terme. La remontée rapide a donc débouché sur une deuxième descente en trois ans. Le président se donnait cinq ans pour réussir… Le résultat après un exercice en Ligue 1 a été catastrophique. Aucune stabilité, un jeu inexistant et aucune place à la formation, voilà un court résumé de la saison 2008-09 du club de l’omnipotent Waldemar Kita.

 

Recrutement à tout va

 

C’est devenu une coutume depuis plus de dix ans et cette intersaison 2008 n'allait pas déroger à la règle. Elle est marquée par un énième renouvellement d’effectif. Jérôme Alonzo, Ivan Klasnic, Michael Gravgaard, Ibrahim Tall, Guirane N’Daw et Douglas Ferreira (dit Douglão), rejoignent les bords de l’Erdre. Dans le même temps le FC Nantes ne dégraisse pas. Mauro Cetto, Christian Wilhelmsson et Luigi Pieroni sont prêtés, ils ne reviendront pas. Seul Guillaume Norbert quitte le club à l’intersaison. Il sera imité au mercato d’hiver par Nicolas Goussé qui n‘entrait plus dans les plans du coach. Quant à Faneva Andriatsima, Harlington Shéréni, Mathias Coureur et Claudiu Keserü, ils sont prêtés avant la reprise du championnat. Keserü, de retour de prêt à Libourne Saint-Seurin (Ligue 2), ne restera que quelques mois sur les bords de l'Erdre, le temps de jouer 9 matchs de Ligue 1 et de marquer 1 but. Il a ensuite fait le bonheur du Tours FC en Ligue 2, avec 7 réalisations en 12 matchs joués.  Autant dire que l’effectif du FCN a pris du volume en quantité, à défaut de qualité. Une fois de plus, cette politique de recrutement a laissé peu de place aux jeunes issus du centre de formation.

 

Waldemar Kita a reconduit Michel Der Zakarian dans ses fonctions, l’ex défenseur nantais sera encore l’entraîneur du FC Nantes pour quelques semaines. Il souhaitait un recrutement de joueurs rompus à la Ligue 1, qui avaient l’expérience de ce championnat pour aider à s’y maintenir, mais Larièpe et Kita ont imposé leurs choix et ils ont juré qu’ils étaient les bons. Si le président directeur général du club avait voulu favoriser les clans dans l’effectif professionnel, il ne s’y serait pas pris autrement…

 

Le début de la fin

 

Le coup d’envoi de l’exercice 2008-09 n’est pas encore donné, que déjà les joueurs veulent en découdre… Stefan Babovic et Djamel Abdoun échangent quelques « politesses » dans le vestiaire. Deux jours plus tard, les deux joueurs sont titulaires et le FC Nantes s’incline à Auxerre (2-1). Cette défaite va avoir des conséquences sur la vie du groupe, tant en coulisse que sur le terrain. Abdoun est blessé, une fracture à la mâchoire le fait souffrir mais elle n’est pas décelée tout de suite. Il participe aux matchs face à Monaco (1-1) et contre Bordeaux (2-0), mais il est trop faible physiquement et il le paie cash. Résultat double fracture tibia péroné suite un tacle appuyé de Wendel. Abdoun sera éloigné des terrains pendant quatre mois. La Maison Jaune est déjà en très mauvaise position, avec une 19ème place au classement. Michel Der Zakarian en fait les frais. Il est remplacé par Christian Larièpe le temps d’un match et d’une défaite humiliante au stade de la Beaujoire. Les Canaris se font éclater 4 buts à 1 par Le Mans… Le FCN est lanterne rouge après quatre journées de championnat.

 

Elie Baup et Waldemar Kita dans le même bateau

 

Elie Baup rejoint les bords de l’Erdre, il annonce vouloir rester à Nantes à vie, que le projet sportif est intéressant. Le coach « à la casquette » a réussi à s’entendre avec Kita, alors que Henri Michel et Alain Perrin n’avaient vu que des désaccords quant au projet sportif. Dans un premier temps, Baup réduit son groupe pour essayer de trouver une cohésion. Le déplacement à Paris (1-0) se solde par une nouvelle défaite. Le match qui suit laisse espérer des jours meilleurs, les Canaris s’imposent contre Valenciennes (2-0). Mais ce n’est qu’une illusion et les joueurs nantais sont une nouvelle fois humiliés au stade Michel d’Ornano, face à Caen (3-0). Elie Baup décide d’éloigner son groupe des frasques médiatiques de sa direction. Le grand air fait de bien aux Canaris qui s’imposent à Grenoble (0-1). La mise au vert est prolongée, Baup et ses joueurs restent loin de Nantes pour préparer la réception de Saint-Etienne (1-0) qui voit le retour salvateur de Mamadou Bagayoko dans le groupe. Deux victoires consécutives et le FCN se hisse à la 14ème place du classement. La perspective d’un redressement durable est de courte durée puisque les Nantais enchaînent six matchs sans victoire. Ils sont ensuite allés gagner au Havre (0-2), avant de dominer Lyon (2-1) au stade de la Beaujoire. Deux victoires consécutives, suivies de deux résultats nuls et d’une nouvelle victoire face à Monaco (1-2) au stade Louis II. Après une défaite contre Bordeaux (1-2) à domicile et une victoire à l’extérieur contre Le Mans (1-2), le FC Nantes occupe le 12ème rang au classement de Ligue 1. Son meilleur classement de la saison en bénéficiant des matchs en retard de la 20ème journée…

Fin janvier 2009, les Canaris n’ont déjà plus que le championnat à jouer. Ils ont été éliminés dès le premier tour en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. Quelques semaines plus tôt, après 22 ans de Maison, le docteur Bryand avait démissionné suite à de nombreux désaccords avec la direction du club. Pendant le mercato hivernal Baup a refusé de renforcer l’équipe, et il ne fera pas davantage confiance aux jeunes issus du centre de formation.

 

Da Rocha - Vahirua : duel nanto-nantais

 

Frédéric Da Rocha et William Vainqueur n'ont rien pu faire

 

L’équipe est amputée de Bagayoko, suspendu pour six matchs après son coup de sang face au bedonnant arbitre Eric Poulat, lors du match face à Monaco. Le groupe n’avait pas besoin de ça, aussi le mois de février va sonner le glas du FCN, avec une humiliante défaite à la Beaujoire face au PSG (1-4), puis trois résultats nuls face à trois adversaires directs dans la course au maintien, Valenciennes, Caen et Grenoble. Le mois de mars n’est pas plus réjouissant, la Maison Jaune s’incline à Saint-Etienne (2-1) et à Marseille (2-0). La mauvaise série continue en avril, avec trois défaites en quatre matchs. Au soir de la 33ème journée, les joueurs de Baup pointent à la 17ème place du classement, à une longueur de Saint-Etienne, premier non relégable…

Le match suivant, face au Havre, au stade de la Beaujoire, est déterminant, mais encore une fois les Canaris ont oublié de jouer et de montrer de l’envie. Certes, Frédéric Da Rocha et William Vainqueur ont sorti la tête de l’eau au milieu de la noyade collective, mais ça n’a pas été suffisant pour voir le bout du tunnel et éviter la descente au purgatoire. Le FC Nantes ne se remettra pas de cette défaite face au HAC (1-2), et l’avant dernier match perdu à Sochaux (2-1) comptait déjà pour du beurre.

 

Les supporters nantais manifestent contre la politique de Kita

 

Kita a fait « mieux » que Gripond et Roussillon

 

La victoire contre Auxerre (2-1), obtenue lors de la dernière journée de Ligue 1, au stade la Beaujoire, est anecdotique. On retiendra surtout le rassemblement des supporters qui ont réclamé le départ de Kita et de ses hommes de « confiance ». Le président Kita s’était donné cinq ans pour réussir, mais il lui aura fallu une seule saison de Ligue 1 pour faire sombrer le club. La Maison Jaune jouera en Ligue 2 pour l’exercice 2009-10. Gernot Rohr a déjà remplacé Elie Baup, parti sans demander son reste. Laurent Guyot, directeur du centre de formation, n’a pas trouvé d’accord quant au projet sportif. La saison prochaine, il entraînera Boulogne-sur-Mer qui a obtenu son billet pour la Ligue 1, et il sera assisté par Serge Le Dizet... Frédéric Da Rocha attend encore un signe de la direction, mais lui aussi devrait quitter le club... Kita, Larièpe, Praud et Robin font fuir tout le monde, toutes les compétences. En un an et demi, il ne reste plus rien du mythique FC Nantes. Même Dassault et la Socpresse n’avaient pas fait aussi « bien », c’est dire le « talent » de l’ancien président de Lausanne Sports…

 

Les détails de la saison :

FCNhisto.fr Championnat Ligue 1        FCNhisto.fr Coupe de France        FCNhisto.fr Coupe de la Ligue        FCNhisto.fr Buteurs        FCNhisto.fr Effectif détaillé

 

 

Pascal C. avec la complicité de Riki44  ©   FCNhisto.fr  -  Le 14 juin 2009

 

 <<< saison précédente

saison suivante >>>

 

 FCNhisto.fr Vos réactions sur le forum

 

 

  FCNhisto.fr Retour page précédente

 

 

 

 

 Hit-Parade

 

Menu Horizontal Bas

Copyright  ©  FCNhisto.fr  -  Site non officiel et indépendant  -  Contact  

-  Tous droits réservés  -  Plan du site  -  Mentions légales  -  Confidentialité