Menu Horizontal Haut

Rss

Covoiturage

Allo match

Vidéos

Scans

Forum

Contact

Site

Confidentialité

FCNhisto.fr - Accueil

Historique du FC Nantes depuis 1943

Flux rss

Menu Vertical Saison

Menu Vertical Divers

Menu Vertical Divers

 

 

Non-au-racisme.com

 

 

 

 

 

 

 

L'actualité 2008-09 du FC Nantes

 

 FCNhisto.fr Retour page précédente

 

FCNhisto.fr Flux RSS  Flux rss

 

 

Le 5 juin 2009

 

Alea Kita est

Alea Kita est

 

Les mots sont durs à l’égard de Frédéric Da Rocha : « c'est la deuxième fois qu'il descend, c'est que pour sa gueule ! A sa place, j'aurais arrêté le foot depuis longtemps. » Ces paroles ne sont pas celles d’un supporter rennais, mais bien du président du FC Nantes qui s’exprimait dans l’Equipe à propos du tour d’honneur du capitaine nantais lors de son dernier match sous les couleurs ligériennes.

 

S’attaquer ainsi au dernier grand symbole de la formation nantaise peut difficilement faire penser qu’il s’agisse là d’une communication mal maîtrisée.  Kita  ne pouvait pas ignorer qu'il

provoquerait la colère des Nantais. Quel est l’objectif d’une telle provocation ? Faire grossir les rangs des mécontents de sa politique qu’il recensait à une trentaine de personnes la semaine passée à 300 depuis le week-end dernier ? Ou doit-on simplement considérer que l’opération de destruction s’accélère et est maintenant exposée au grand jour. Visiblement, le président Kita vit très mal le fait que l’étau se resserre autour de lui pour que ses sorties médiatiques ne soient qu’insultes à l’histoire du FC Nantes. Ce ne sont que des paroles mais alors qu’en est-il des actes ? La non reconduction des formateurs de la Jonelière est la preuve flagrante que les murs de cette institution dans le monde des centres de formation se fissurent. Waldemar Kita parle d’un projet pour ce secteur important, en nommant Christian Larièpe, directeur du centre de formation… Beau programme… Dormez tranquilles supporters Nantais, nous allons voir du jeu dans les années à venir... Pour mémoire, Larièpe est « l’excellent » directeur technique à qui nous devons la venue de Klasnic et Babovic, entre autres... Drôle d’entreprise qui promeut les échecs et l’incompétence, et qui démet les réussites et les compétences. Comme l’a suggéré M. Kita à notre capitaine dans les colonnes de l’Equipe, effectivement, on marche sur la tête…

 

Ces propos et ces actes risquent d’amplifier le malaise qui enceint la maison jaune… Peu importe, la contestation est bonne dans le système de défense qu’a choisi l’homme d’affaires Franco-Polonais. Mettre le feu puis se poser en victime en déchargeant la responsabilité sur les autres… Nous avons connu des présidents tout aussi incompétents mais plus courageux, reconnaissons leur au moins ça. Accuser les Nantais de racisme, pour une banderole portant ces inscriptions : « Désolé on préfère les polonaises », c’est au mieux le signe d’une confusion mentale à mettre sur le compte du surmenage, au pire une insulte à l’intelligence des supporters nantais. Faire le procès aux Nantais d’avoir eu de la défiance à son arrivée, c’est tout simplement leur rendre hommage pour avoir entendu le tintement dérangeant des casseroles que l’homme traînait depuis son passage au feu Lausanne Sports plutôt que celui plus bucolique des cloches des vaches descendant des alpages suisses. Il est d’ailleurs intéressant de noter, comme le montre l’excellent reportage de l’émission Temps Présent de la TSR consacré à la faillite de clubs suisses, dont le Lausanne de Kita, que les méthodes de défense n’ont pas trop changé.

 

On reproche aux Nantais d’avoir fait plier les directions successives depuis quelques années. On leur reproche de ne pas laisser assez de temps aux dirigeants pour avoir des résultats. Mais comme le dit Flaubert, « Le succès est une conséquence et non un but ». Demandez à un supporters nantais, s’il aimerait que les sommes investies par un actionnaire soient allouées à la détection de jeunes, à leurs formations, que ces moyens servent à les conserver pour les voir évoluer en équipe première, il y a de fortes chances pour que voyiez ses yeux à nouveau briller… Impossible ? Il y a un petit club en Catalogne qui fait ça depuis de nombreuses années, il s’appelle le FC Barcelone… On peut donc dire que oui, le supporter nantais, est quelqu’un d’impatient… Impatient de voir arriver un projet cohérent s’inscrivant dans la durée.

 

Pour que la boucle soit bouclée, Fred Da Rocha, méritait son tour d’honneur car il était le fruit de cette politique à laquelle les Nantais sont tellement attachés. Ce tour d’honneur était un acte de résistance mais aussi un acte d’amour partagé… Les supporters nantais savent ce que Fred Da Rocha a fait pour le club, ils savent aussi ce que d’autres font contre le club, et se demandent pourquoi eux n’ont pas arrêté le foot…

 

Frédéric Da Rocha rejoindra-t-il Nicolas Savinaud ?

 

FCNhisto.fr Le FC Nantes court à la "Kitastrophe"

FCNhisto.fr Le FC Nantes a perdu beaucoup de ses supporters

FCNhisto.fr Le FC Nantes, ou l'histoire d'un cocu

FCNhisto.fr Dirigeants dehors !

 

 

Olivier avec la complicité de Riki44  ©   FCNhisto.fr  -  Le 5 juin 2009

 

FCNhisto.fr Flux RSS  Flux rss

 

 FCNhisto.fr Vos réactions sur le forum

 

 

  FCNhisto.fr Retour page précédente

 

 

 

 

 Hit-Parade

 

Menu Horizontal Bas

Copyright  ©  FCNhisto.fr  -  Site non officiel et indépendant  -  Contact  

-  Tous droits réservés  -  Plan du site  -  Mentions légales  -  Confidentialité