Menu Horizontal Haut

Rss

Covoiturage

Allo match

Vidéos

Scans

Forum

Contact

Site

Confidentialité

FCNhisto.fr - Accueil

Historique du FC Nantes depuis 1943

Flux rss

Menu Vertical Saison

Menu Vertical Divers

Menu Vertical Divers

 

 

Non-au-racisme.com

 

 

 

 

 

 

 

LIGUE 2  2009-10

 

FCNhisto.fr Retour page précédente

FCNhisto.fr Flux RSS  Flux rss

 

Le 6 février 2010

Ligue 2 - 23ème journée

 

Match Ligue 2

FC Nantes 1-4 Stade Brestois

Ligue 2 - 23ème journée

 

Le FC Nantes a perdu contre Brest (1-4), mais j'ai passé, en famille, une très bonne soirée. Ma femme et moi, passionnés par une Maison Jaune adossée autrefois à la formation, avons quitté notre domicile à 18h10. Nous sommes partis plus tôt que prévu car

nous devions faire un détour pour acheter L’Equipe et le France Football du jour. Deux « beaux » articles illustraient la « réussite » de Waldemar Kita, décidément imbattable dans le domaine de la déchéance sportive. Le temps de déplier le journal L’Equipe afin d’y lire un article qu’un fan de Jorge Gonzales ne m’avait pas scanné par mail, et ma femme garait déjà la bagnole devant la maison des enfants, parents eux aussi. Il était alors 18h30 et le journal titrait : « Nantes, quel gâchis ». Je suis resté assis et je cherchais la page avec l’article en entier. Mon gouvernement commençait déjà à piailler : « Tu vois, on aurait mieux fait de rester à la maison. Toi et ton foot ». En disant ça, je croyais qu’elle levait les yeux au ciel, mais je n’en savais rien, j’avais le nez dans le journal… Page 10, j’y étais et mon égoïsme également ! Merde… Deuxième titre et deuxième tarte dans la gueule, on commence la soirée par le dessert. « Cuits, cuits, les Canaris sont… ». Ils se moquent de qui, à L’Equipe ? On l’a connaît déjà cette blague, et je refermais le journal aussi sec… Ma femme était contente. J'allais enfin sortir de la voiture et monter les deux étages qui la séparaient encore de sa petite fille… Mais là, tel un drogué, je n'ai pas pu m’empêcher d’ouvrir France Football, dont l’article m’avait pourtant été scanné par une vieille connaissance virtuelle qui a, elle aussi, soif de retrouver le FC Nantes d'antan. Chaque chose en son temps… M’enfin là, France Football a fait fort ! J’avais du mal à y croire, et pourtant le titre : « Nantes, un destin… National » était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. J'étais déjà sorti de la bagnole et ma femme me tenait par le bras, au cas où, on ne sait jamais...

Les enfants et leur fille nous ont ouvert la porte de leur appartement, il était 18h40, l’heure de l’apéro. Chez les enfants, vous savez ce que c’est, on apporte souvent des vêtements, des fruits, des légumes, des couches pour les petits enfants, et des boissons pour papa et pépé, faut pas déconner... Comme à chaque fois, on est content de se voir, on demande des nouvelles du petit dernier, qui va pointer sa bouille dans quelques semaines. La vraie vie de famille, quoi ! C'était enfin l’heure, Lili a apporté les petits fours et Coco a rempli les verres. On commençait à se détendre… Et là, comme par magie, on a parlé du FC Nantes, de l’auditeur qui a appelé Hit West pour participer à un jeu musical. Il avait gagné des places au stade de la Beaujoire pour un match du club dirigé par Waldemar Kita. Il a jugé ce cadeau comme une insulte au FC Nantes et il a refusé les places, préférant recevoir le CD du groupe qu’il avait reconnu à l’antenne. Le FC Nantes « made in Kita », ça fait vendre… « Tu ne vas pas recommencer, déjà dans la voiture… ». C’était ma femme, vous l’aviez reconnue... Elle a raison, souvent, mais c’est plus fort que nous, et comme en plus, on était assis dans le canapé et qu’on sirotait une bière, peinards, on pouvait se permettre de critiquer. On est des footeux, des vrais, pas des virtuels ! Du coup, je suis allé chercher l’Equipe et le France Football du jour, tandis que Coco servait une deuxième, puis une troisième tournée... C’est ma femme qui conduit.

Quand on est arrivé en ville, au resto, à côté de chez la Duchesse, il était 20h15. Un soir de match, normalement, on aurait dû mettre davantage de temps pour faire la route, mais Kita père et fils n’avaient pas dû distribuer suffisamment de tickets gratuits pour gêner la circulation. Tant mieux, finalement, c’est moins stressant pour mon gouvernement, et j’aurais plus de liberté pour manger  et pour boire, surtout. Un footeux, c’est un supporter aviné, forcément... M’enfin, même à vue de nez, ce soir, je vais boire plus de verres que le FCN ne marquera de buts… Coco tient le pari, et m’assure que l‘avantage de son âge devrait lui permettre de doubler, voire de tripler la mise. Les chiens ne font pas des chats, forcément.

On papotait et j’avais oublié d’aller saluer le patron du resto. On a échangé quelques mots sur nos familles respectives et puis, comme si c’était écrit, on en est venu à parler foot… « Le FC Nantes ne joue pas ce soir ? Il me semble avoir vu des affiches ? ». Je n’avais pas eu le temps de répondre, que déjà mon ami pizzaiolo était parti allumer la radio… « Ça commence ! » a-t-il ajouté, content de pouvoir m’informer du déroulement du match. Le garçon commençait à servir les apéros quand je retrouvais ma place autour de la table. Il ouvrait une bouteille de Lambrusco que Lili et ma femme allaient entamer, tandis que Coco et moi allions boire du Whisky. La petite sirotait un Coca Cola avec une paille, dans un grand verre. Elle était fière, elle avait un verre plus grand et plus gros que celui de son père. C’est vite bu les verres de papa et… « Un but à zéro pour Brest ! » On s’est regardé avec Coco, on ne savait pas comment on devait le prendre. Du coup, on a repris une tournée. Les cuisines sont restées silencieuses et l’apéro a pu se terminer dans le calme. Les entrées étaient consommées, le serveur ouvrait une deuxième bouteille de Lambrusco et on a entendu gueuler : « Égalisation ! ». Le message était clair, la deuxième bouteille faisait déjà son effet... Le temps que ma femme goûte la nouvelle cuvée et « 2 buts à 1 pour Brest ! ». Là, Coco a commencé à avoir des doutes… Il a culpabilisé : « C’est le mélange, peut-être ? ». Je me suis levé pour aller vérifier la marque, on ne sait jamais, une mauvaise blague… Mais à la mi-temps, le score était toujours le même, en faveur du Stade Brestois, et nous, on se goinfrait de raviolis aux épinards et à la ricotta dans une sauce roquefort. Un délice de sensations ce repas en famille, sans rien à faire, ni popote, ni vaisselle. D’habitude, les hommes parlent de foot, tandis que les femmes font le service, mais là, on était tous assis autour de la table et on se régalait sans que rien ne puisse nous perturber, sauf peut-être au moment du dessert et du troisième but brestois… Mais une fois encore, on a eu de la ressource et le serveur a fait péter une troisième bouteille de Lambrusco. C’est un vin italien, léger et pétillant, qu’on boit pour faire plaisir aux femmes. Coco a approché son verre et on a trinqué, histoire de se faire croire qu’on se fichait pas mal de ce qui pouvait se passer dans le poste de radio, et puis le pizzaiolo a remis ça : « Et de quatre pour Brest ! ». Je ne me suis même pas levé, je l’ai cru sur parole.

A 22h30, il est venu m’offrir le digestif pour se faire pardonner le spectacle offert en coulisses. Je me suis enfilé un Cognac en lui jurant qu’on reviendrait, et autant que possible un soir de match…

 

Pascal Coutard avec la complicité de Riki44  ©  FCNhisto.fr  -  Le 6 février 2010

 

 

Feuille de match - Ligue 2 - 23ème journée :

Historique

 

Historique

NANTES

1-4

BREST

Vendredi 5 février 2010, à 20h30

Stade de la Beaujoire

FCNhisto.fr Historique

 

Arbitre : M. Remy

 

DARCHEVILLE (38e)

FCNhisto.fr

ROUX (10e et 69e) et GROUGI (39e et 72e)

 

 

 

DJILOBODJI (12e) et EL ADOUA (53e)

FCNhisto.fr

KANTARI (36e) et DAF (89e)

 

 

FCNhisto.fr Calendrier                FCNhisto.fr Classement

 

Les équipes :

 

Dispositif  :  4-4-2

 

Dispositif  :  4-2-3-1

 

 

 

30

KAMENAR

1

ELANA

14

JARJAT

25

DAF

37

EL ADOUA

18

APANGA

3

DJILOBODJI

24

KANTARI

11

I. CAMARA

14

LAURENTI

18

DE FREITAS (c)

5

EWOLO (c)

21

VAINQUEUR

29

BOUARD

22

SHERENI

20

POYET

17

ZERKA   FCNhisto.fr  K. LEJEUNE (70e)

6

GROUGI   FCNhisto.fr  FERRADJ (77e)

9

DARCHEVILLE

19

LEMOISIER   FCNhisto.fr  FABIEN (85e)

12

DJORDJEVIC   FCNhisto.fr  ABDOUN (60e)

26

ROUX   FCNhisto.fr  SOCRIER (79e)

 

 

 

 

Remplaçants :

Remplaçants :

16

ALONZO

30

PONTDEME

26

SAMBOU

22

FABIEN

7

ABDOUN

21

FERRADJ

10

P. M. BA

34

AUTRET

28

K. LEJEUNE

15

SOCRIER

 

 

Entraîneur :  FURLAN

Entraîneur :  DUPONT

 

 

 

FCNhisto.fr Retour page précédente

 

 

 

Menu Horizontal Bas

Copyright  ©  FCNhisto.fr  -  Site non officiel et indépendant  -  Contact  

-  Tous droits réservés  -  Plan du site  -  Mentions légales  -  Confidentialité